TRANSCRIPTIE van de kopie van een brief van Van de Spiegel aan Etta dd 7 mei 1790, uit NL HaNa 3.01.26, invnr 50, kopieboek uitgaande post


De brief is gedeeltelijk afgedrukt in RGP1 blz 165-166. In de tekst wordt aangegeven welke gedeeltes niet in RGP1 opgenomen zijn. Onderstaande is een letterlijke weergave, alleen heb ik omwille van de leesbaarheid regeleindes en interlinies toegevoegd. Dingen die Van de Spiegel afkort (bijvoorbeeld Mad. voor Madame) zijn hier voluit geschreven. Als hij onderaan een bladzijde komt begint hij nogal te kriebelen, wat de leesbaarheid niet ten goede komt.

Met Br. op het eind wordt Breda bedoeld, en het aftreden als commandant van die stad door generaal de Maillebois ten faveure van de oudste zoon van de stadhouder (de latere koning Willem I).


Transcriptie

a Madame d'Alders a Paris
le 7 Mey 1790

J'ai vu avec quelqu'étonnement, Madame, par votre lettre du 29 avril, combien mal sont informés de la nature de notre gouvernement ceux qui se donnent la peine de le censurer: j'en ai été d'autant plus surpris qu'il existe une infinité de livres en plusieurs langues et surtout en français qui donnent une idée assez claire de la constitution et des fonctions de toutes les personnes et place.

Votre plan, Madame, de faire des amis et des défenseurs de cette constitution de ceux qui en sont les frondeurs et les antagonistes, est très-louable et très-digne de votre zèle; cependant j'ose vous observer que tant que cela se passé entre vous et vos amis, il ne tire a aucune conséquence et ne peut compromettre personne;

je n'ai donc pas besoin d'apprécier les argumens dont vous vous êtes servie pour plaider In bonne cause, quoiqu'il y eût beaucoup a dire sur les portraits que vous avez tracés des deux personnages mentionnés dans votre lettre, auxquels il serait trés difficile de les reconnaitre;

mais comme il parait qu'il a été question de ma personne et de mon ministère, je ne puis pas me dispenser de vous présenter une réflexion sur la demande que vous me faites pour que je vous envoyasse une instruction de mes fonctions et de leurs rapports avec le Stadhoudérat, et cela dans le dessein de détromper quelques-uns de vos amis, membres de l'Assemblée Nationale;

vous sentez trop, Madame, sans que j'aie besoin de le dire, que je ne puis ni ne dois pas faire l'apologie de ma façon de penser devant ces messieurs, et beaucoup moins soumettre mes instruetions qui sont la règle de mes devoirs a leur examen et jugement.

II suffit pour moi de les connaitre,

de rest van de brief is niet opgenomen in RGP1:

de les observer et d'en repondre à mes Superieurs.

?? je me flatte que pour ?? que vos amis m'?? connu, il ne m'auroient pas cru homme à trahir mes devoirs pour qui, ou pour quelle chose que ce soit; celui qui ne tient a sa place, que pour autant que le service de la patrie l'exige, qui n'y cherche rien que la vraie felicité de ses concitoyens en la satisfaction de sa propre conscience, n'est pas fait pour être un instrument de despotisme. –

Aussi est-ce une ridicule absurdité de parler de despote et de despotisme à l'egard d'une République, ou la douceur du gouvernement et l'egalite des droits des ?? citoyens, sont peut-etre postes jusque'à l'excès.

Pour toute nouvelle d'ici je puis vous mander, que monsr. de M. vient de resigner son gouvernement de Br. en faveur de l'ainé des jeunes Princes d'Orange; qui sera au comble de sa joye de se trouver a l'age de 18 ans pourvu du gouvernement d'une belle ville frontière appartenant au domain de sa Maison depuis 3 a 4 siècles


Je bent hier: OpeningBronnenNL-HaNaTg 3.01.26 → invnr 50 (7)