TRANSCRIPTIE van de kopie van een brief van Van de Spiegel aan Etta dd 12 februari 1790, uit NL HaNa 3.01.26, invnr 50, kopieboek uitgaande post

Deze brief is deels ook afgedrukt in RGP1 blz 159-160. Hieronder is een volledige transcriptie waarin ook wordt vermeld welke gedeeltes niet in RGP1 stonden. Omwille van de leesbaarheid heb ik in onderstaande enkele regeleindes en interlinies toegevoegd. Een Nederlandse vertaling van een heel klein stukje van de brief staat bij de verantwoording van hoofdstuk 3 pagina 83, zie hier.


Transcriptie

J'ai ouvert de grands yeux, Madame, en lisant le P. S. de votre lettre du 31 janvier par laquelle vous avez la bonté de me dire que l'on tient des correspondances jusque dans nos troupes et que nous sommes plus prés d'une révolution qu'en '87 qu'enfin il faut que le Prince d'Orange cède un pen, etc.

Quant au premier article, il serait de la plus grande importance de savoir si cela est fondé sur des notions sûres, si réellement il existe une pareille chose, et quels sont les moyens qu'on met en oeuvre pour la faire réussir.

Une imagination exaltée se plaît ordinairement à bâtir des châteaux en Espagne, et parmi les messieurs dont il est question nous en connaissons plusieurs qui, en rendant les autres dupes de leurs chimériques projets, se font la même illusion à eux-mêmes.

Le deuxième article mérite quelque éclaircissement. Pourquoi veut-on que le Prince d'Orange cède, tandis qu'il n'y a personne qui ait envie de le presser ou qui ait raison de lui contester la place qu'il occupe de bon droit, si ce n'est le parti qui a juré sa perte et auquel il ne peut céder saus manquer également à son devoir et à son honneur?

Het volgende gedeelte is niet weergegeven in RGP1:

Les principes que ces messieurs ont mis en avant sont destructifs de toute socièté curle(?), et ce n'est surement pas sur ce modèle, que nous voudrions règler la notre.

On a eu l'adresse de les faire passer pour conformes à ceux que la F. a adopté, mais on prouveroit aussi aisement, que blanc et noir est la même chose.

J'ai étudié les principes de vos legislateurs philosophes, je les ai admiré en plusieurs articles, tant pour la vérité, que pour la force et la clarité de l'expression; mais il s'en faut bien qu'on puisse dire la même chose de ces autres, dès qu'on prend la peine d'en approfonder qui se contente de vivre conformement à la loi, ?? dans toute la plénitude, de tous les avantages qui émanent des droits de l'homme et du citoyen, que votre legislation a si bien definé:

et cette loi, à l'observation de laquelle nous sommes obligés, tous tant que nous sommes, est la ,ême que lie le Noble et le Roturier, le membre de l'assemblée souveraine de Representants de la Nation, et l'homme le plus obscur.

Vous le savez, Madame, et vous me faites graces d'un detail ulterieur.

Vanaf hier is weer wel weergegeven in RGP1:

Pour ce qui est de la nouvelle absurde et ridicule d'une apparition de Madame la Princesse d'Orange dans les Etats Généraux, rien de plus faux à tous égards: cette Princesse n'y a jamais mis le pied, et n'y saurait être admise, et ce qui plus est, jamais il n'a été question dans cette assemblée des affaires du Brabant, sinon à l'occasion d'une lettre de leur part qui a été mise de cóté sans délibération.

Encouragez, je vous prie, votre ami, et tous ceux qui s'intéressent a la vérité des faits, de confondre ces plats bavards et incendiaires.

Les Annales Patriotiques et Littéraires, le Journal Libre n'en seront que plus recherchés et plus estimés par tous les gens de bien.

Je voudrais bien m'abonner pour ce journal et pour d'autres qui lui ressemblent, si quelqu'un voulut prendre la peine de me les envoyer par la poste sous une simple adresse.

Encore un mot, Madame, concernant votre manuscrit. II est entre les mains d'un homme tres capable et qui est à même plus que personne de juger des mérites de cette production, parce que non seulement il connait parfaitement la constitution, et les vues de ceux qui se sont attachés à la renverser, mais qui même, et avant et après la révolution, a eu une part active aux affaires.

Malheureusement il est trop occupé pour achever sa lecture sitôt que je l'eusse désiré, mais il vient de me promettre toute assiduité possible.

De rest is niet weergegeven in RGP1:

J'ai l'honneur d'être etc...

De plus envoie un billet de L 600:-


Je bent hier: OpeningBronnenNL-HaNaTg 3.01.26 → invnr 50 (2)